Applications Bordeaux Aquitaine Wine Trip pour mobiles et tablettes Comment faire un lien vers notre site
Chargement...
Du vin doré
et des cailloux
Château de la Brède
Autour d'un cepage

Graves

L'appellation s'étend sur plus de 3 800 hectares. Production annuelle : 170 000 hectolitres soit environ 23 millions de bouteilles dont 2/3 en graves rouges. Le tiers restant se partage entre les Graves blancs secs (32 000 hl) et les Graves supérieures (11 000 hl)

Cépages rouges

cabernet-franc, cabernet-sauvignon, merlot, petit verdot, cot (ou malbec) et carmenère

Cépages blancs

sémillon, sauvignon et muscadelle

Pessac-Léognan

1600 hectares, une cinquantaine de producteurs

Production annuelle

près de 75000 hectolitres, soit plus de 10 millions de bouteilles (80% de rouges et 20% de blancs secs), exportés à 70%. Mêmes cépages que les Graves.

Sauternes et Barsac, 5 communes

Barsac, Bommes, Fargues, Preignac et Sauternes, 2 267 hectares dont 465 pour le Barsac

Cépages blancs

sémillon 75-80%, sauvignon 15-20% parfois un peu de muscadelle

Vous êtes ici : Graves et Sauternes

Les Graves sont ainsi nommés en raison de leur terroir constitué de galets polis par le fleuve aujourd'hui plus étroit. Les graves sont de petites pierres qui affleurent parfois même au pied des vignes. L'autre spécificité de ce terroir c'est, pour les cépages blancs, le développement d'un champignon noble permettant aux grains de raisins de confire sur pied. Son nom ? Le botrytis cinerea, comme cendre car c'est l'impression visuelle que l'on a, comme si les grappes étaient recouvertes de cendres.

Ce que le sauternes doit au Ciron

Le développement du botrytis cinerea est favorisé par les brumes et rosées du Ciron, la rivière qui traverse le territoire pour se jeter dans la Garonne à Barsac – autre AOC de vin blanc liquoreux. Sa descente en canoë-kayak est agréable, entre une galerie d'arbres, des petites gorges calcaires... Navigation encore sur le canal latéral à la Garonne à bord d'un bateau habitable. Prendre le temps, comme c'est booon !

Pessac-Léognan : des vignes dans la ville

Au nord de l'appellation, donc au sud-ouest de Bordeaux, vous remarquerez que les vignes des châteaux* produisant le pessac-léognan se mêlent de façon étonnante à l'agglomération. L'occasion de vous recommander la visite de la cité Frugès, à Pessac, le premier ensemble urbain imaginé par Le Corbusier, visionnaire parmi les grands architectes. Le musée-maison témoin vous en convaincra.

Un esprit en or : Montesquieu en son château de La Brède

Dans un tout autre style, le château de La Brède, construit à partir de 1306, est la demeure familiale du baron de Montesquieu, auteur des célèbres Lettres persanes et de L'esprit des lois et par ailleurs oenophile averti. Les châteaux de Roquetaillade à Mazères, Mongenan à Portets ou encore de Malle à Preignac se visitent aussi.

Médaille d'or également pour…

Le golf de Pessac dont les trous sont sponsorisés par les châteaux de l'appellation, comme par exemple le château Smith-Haut-Lafitte, à Martillac. A la fois grand cru, hôtel 4 étoiles luxe et surtout centre de vinothérapie avec Les Sources de Caudalie, raffinement assuré. Originale, la Maison Lillet, à Podensac, vous ouvre aussi ses portes... et vous aurez tôt fait d'adopter cet apéritif bordelais. Et dans un tout autre registre, le site de l'office de tourisme (www.sauternais-graves-langon.com) qui regorge de renseignements, dont par exemple les aires de camping-cars dans le vignoble.

Une route des vins à votre goût

De Bordeaux à Langon, empruntez les chemins de la route des vins de Bordeaux en graves et sauternes et partez à la découverte de ces vignobles : pessac-léognan, graves, sauternes et barsac. Sur place, profitez de l’accueil chaleureux des viticulteurs lors de visites-dégustations à la propriété. Avec le site www.bordeaux-graves-sauternes.com, composez vous-même votre parcours au gré de vos envies : visite de grands crus classés ou de petites propriétés, initiation à la dégustation, pratique d’une activité dans les vignes, visite du patrimoine et lieux insolites, hébergement de charme… Inutile de vous dire que le choix est grand.

* c'est l'occasion de vous expliquer que le terme château, pour parler d'une propriété viticole, est propre au Bordelais. La raison est que plusieurs propriétaires de vignobles ont construit sur leur terre de véritables châteaux. Si certains sont quasiment historiques : Margaux, Lynch-Bages ou Pichon-Longueville en Médoc, Smith-Haut-Lafitte dans les Graves, Monbazillac en Bergeracois, il ne faut pas les confondre avec les forteresses du Moyen-Age (Roquetaillade, Villandraut ou Bonaguil) et châteaux Renaissance.